Bannière
Mardi, 22 Juillet 2014
 Le forum du RCNM :: Pour parler du RCNM et de ses adversaires
Bienvenue Invité   
 Sujet :Au courage... 11-01-2010 18:21:44 
Spartacus
Utilisateur Historique 2
Inscription: 04-10-2009 00:20:48
Messages: 626
Lieu
http://www.lindependant.com/articles/2010-01-11/ces-filles-du-racing-ont-du-coeur-108780.php

:kiss:

Edition du 11 01 2010
Sport audois Ces filles du Racing ont du coeur3 e DIVISION FEMININE, 7 e journée. Les Narbonnaises sont allées chercher au bout d'elles-mêmes une victoire difficile contre l'USAP. Les Catalanes ont même raté la pénalité de la gagne dans le temps additionnel. Le Racing termine la phase aller avec 6 victoires sur 7 !
FICHE TECHNIQUE Narbonne 17 Perpignan 15 NARBONNE. Au stade Cassayet, le RC Narbonne bat l'USAP 17 à 15. Mi-temps : 12-5. Arbitre : M. Aguera. Temps froid mais ensoleillé. 100 spectateurs environ. Pour Narbonne : 3 essais de Reverte (4, 51), Artéro (20) ; 1 transformation de Visa (4) Pour l'USAP : 2 essais de Douet (10), Mampsolimos (43) ; 1 pénalité (37) et 1 transformation de Rousseau (43).
NARBONNE : 1. Lopez, 2. Gacheniard, 3. Artero, 4. Jess. Benavente, 5. Jen. Benavente, 8. Grumel, 9. Palol (cap.), 10. Chris. Benavente, 11. Reverte, 12. Pineda, 13. Carrecic, 14. Visa ; 16. Delbosc,

17. Bataller, 18. Ournac, 20. Raiser, 21. Tarantola. A u courage ! Les filles du Racing s'imposent au bout du suspense, au terme d'un match de rugby très solide. Après la minute de silence en mémoire de Stéphane Rey (co-entraîneur décédé le 1 er janvier, voir ci-contre), les Audoises ont jeté toutes leurs forces dans la bataille pour aller chercher au fond d'elles-mêmes cette victoire à domicile, la sixième de la saison. Mais que ce fut dur pour les joueuses de Bernard Blondel ! Tout simplement parce que le traquenard était parfait : premier match après plus de quarante jours de trêve et un froid de canard bien adouci cependant par un soleil pétillant. Les Catalanes, troisième de poule, comptaient bien faire un résultat en terre audoise. Sauf que le Racing était surmotivé, endiablé parfois, et lorsqu'on les croyait diminuer, elles repartaient de l'avant. Bref, les "orange et noir" ont fait plaisir et peuvent maintenant savourer une première partie de saison parfaite.
Pénalité de la gagne Le match débute tambour battant et alors que l'USAP domine, le Racing récupère le ballon, lance une chandelle que suit bien Reverte. Elle profite d'un rebond favorable pour marquer entre les perches. Visa se charge de la transformation (7-0, 4 e ). Mais l'USAP est loin de se laisser faire. Le groupé pénétrant s'organise, un en-avant n'est pas signalé par l'arbitre, et il n'en faut pas plus pour voir Douet s'échapper en coin et se faire la belle (7-5, 10 e ). Le match est lancé et le ballon fuse de toute part. Suite à une pénalité jouée vite, un autre groupé pénétrant s'organise à deux mètres de l'en-but. Artéro flaire le bon coup et fait parler sa puissance pour le second essai audois avec, en prime, un signe du doigt vers le ciel com me pour rappeler qu'aujourd'hui, ce Racing ne joue pas à douze, mais bien à treize... (12-5 à la mi-temps).
La seconde période sera bien plus délicate. Les temps forts catalans s'enchaînent, le Racing met le verrou mais une pénalité convertie par Rousseau pour l'USAP (12-8, 37 e ) fait douter les "orange et noir". Ça va vite, très vite côté catalan, tellement que le Racing se retrouve souvent débordé sur ses propres relances. La sanction ne tarde pas à arriver. Pacuel déchire le premier rideau défensif et trouve Mampsolimos pour un superbe essai (12-15, 43 e ). Pour la première fois, l'USAP prend les devants. Mais là où le Racing est fort, c'est qu'il va trouver les ressources nécessaires pour faire basculer définitivement le match. Et c'est Reverte qui trouve les clefs du Castillet en récupérant un bon ballon d'attaque et en traversant tout le terrain (17-15, 51 e ). Le Racing reprend les commandes mais continuera à trembler malgré les rayons de soleil. Dans les arrêts de jeu, la pénalité de la gagne, certes en mauvaise position, est ratée par l'USAP. Ce Racing-là, hier après-midi, était tout simplement imprenable.

Bien joué ! ;)
IP stockée
Page #