Bannière
Mercredi, 23 Avril 2014
En route vers l'exploit (l(indépendant)

.
 En haut de gauche à droite : Felice, Aurignac, Fichten, Depagne, Lucas, Rattez, B. Hegarty, Rodriguez. Debout de gauche à droite : Delbourg (vidéo), Grare (médecin), Roda, Monier, Régy, Albouy, Beloqui, Mutel, Lauria, Brunet, Wavrin, Batchali, Pleindoux, Gongora (soigneur). Assis au second rang, de gauche à droite : Zucco, Farina, Monneret, Verot, Falconneti, Genest, Latore, Pauquet. Assis au premier rang, de gauche à droite : Santacatalina (entraîneur), Pibouleu (entraîneur), Grand (responsable des Espoirs), Y. Ecochard, Feste (adjoint au maire), Escalaïs, Caussinus (président de l\'association du RCNM), Esteriola, Louis Madaule (président du conseil de surveillance du RCNM), Montoya (manager), Domenech (dirigeant). Manque Braille.
En haut de gauche à droite : Felice, Aurignac, Fichten, Depagne, Lucas, Rattez, B. Hegarty, Rodriguez. Debout de gauche à droite : Delbourg (vidéo), Grare (médecin), Roda, Monier, Régy, Albouy, Beloqui, Mutel, Lauria, Brunet, Wavrin, Batchali, Pleindoux, Gongora (soigneur). Assis au second rang, de gauche à droite : Zucco, Farina, Monneret, Verot, Falconneti, Genest, Latore, Pauquet. Assis au premier rang, de gauche à droite : Santacatalina (entraîneur), Pibouleu (entraîneur), Grand (responsable des Espoirs), Y. Ecochard, Feste (adjoint au maire), Escalaïs, Caussinus (président de l'association du RCNM), Esteriola, Louis Madaule (président du conseil de surveillance du RCNM), Montoya (manager), Domenech (dirigeant). Manque Braille. ©  Photo Ph. L.

A leur départ pour l'Auvergne, les racingmen avaient bien une petite idée en tête. Forts de leur prestation face à ces mêmes stadistes, le week-end précédent, ils avaient fermement envisagé de disputer une finale. Joué tout près de Clermont-Ferrand et dans de bonnes conditions climatiques, ce match a tenu toutes ses promesses. On dit toujours qu'à ce jeu il faut être en tête au planchot pour forcer l'adversaire à prendre des risques. C'est ce qui s'est passé dès la première minute. Après l'engagement des Audois, le ballon capté par les Franciliens a été joué grand côté, tombé en chemin et récupéré par Escalaïs pour un essai qu'il a transformé lui-même (7-0). Ce fut ensuite un bon quart d'heure de disette durant lequel le pack parisien a quelque peu mis à mal celui des 'orange et noir'. Il faut dire que les Bonfils, Flanquart et autre Briatte n'étaient pas étrangers à cette réaction. D'ailleurs, à la suite d'un essai en coin, c'est un léger retour au score 7-5 (20e). Les Narbonnais se sont évertués à beaucoup jouer mais ont fait de nombreuses fautes. Et heureusement que le buteur des visiteurs n'était pas dans un bon jour. Au contraire, ce sont encore les Audois qui ont aggravé la marque (25e). Après une 'combine' maintes fois répétée, touche, puis percussion d'un avant plein champ, le renversement rapide permet à Esclalaïs de s'engager, de passer les bras pour un ' main-main' avec l'arrière Flaconneti qui conclut. Escalaïs ayant réussi entre-temps une pénalité, le RCNM a pris l'avantage 17-5. C'est le score aux 'citrons'. Rien ne sera ensuite marqué durant tout le second acte. Ayant retrouvé une bonne assise en mêlée, et gérant l'occupation du terrain par un bon jeu au pied, il ne restait plus qu'à défendre. Ce fut chose faite.


Malgré l'absence de Braille (blessé à l'échauffement) et remplacé par Wavrin (Batchali 24e joueur, prenant le relais poste pour poste sur la feuille de match). Malgré les nombreuses fautes, les racingmen se sont montrés très réalistes. La moitié du chemin est donc réalisée, reste à jouer la finale, qui n'amène pas de titre dans la poule 2, mais qui est très convoitée. Ce sera La Rochelle, surprenant vainqueur de Biarritz et qui parait à portée d'un ambitieux ensemble narbonnais.