Bannière
Vendredi, 01 Août 2014
Le Racing va devoir évacuer la frustration (L'indépendant 27/08/12)

Le Racing n'a pas attaqué la saison de la meilleur des manières en laissant la victoire à Pau, samedi soir à l'Egassiairal. Car c'est bien ça le problème : les Narbonnais ont plus 'donné' cette victoire à la Section Paloise que les Béarnais ne l'ont décrochée. "On a moyen de tuer le match après un petit quart d'heure. Si on met ce 2e essai qui nous tend les bras peut-être qu'on leur met 30 points. A la place de ça on se laisse endormir. On rate quelques pénalités, notamment une qui nous aurait fait repasser devant. Et derrière on prend un contre de 80 m sur un manque d'organisation", analysait froidement Thomas Poitrenaud quelques minutes après la fin du match.

Son entraîneur Justin Harrison ne dit pas autre chose. "On commence bien le match mais après vingt minutes, on a perdu le contrôle du ballon. L'équipe était trop tranquille en défense". Difficile à digérer quand on se souvient qu'en fin de saison, l'organisation défensive était sans faille ou presque.

Le capitaine Benjamin Beaux pointe du doigt une autre lacune qui a coûté cher. "On a su imposer notre jeu mais on a fait trop d'erreurs. Dans les dix dernières minutes, on rate deux pénaltouches, on est deux de plus mais on n'arrive pas à garder notre sang-froid pour conserver le ballon et aller chercher cet essai". Pire : les Palois se sont même retrouvé en surnombre dans le ruck, obligeant le RCNM à garder la balle au sol…

"Dans le dernier quart d'heure, on a fait tomber les ballons, concédé beaucoup de pénalités, manqué d'efficacité. Toute la semaine, le message était pourtant d'être efficace avec le ballon, et de se replacer en défense une fois le ballon perdu. On n'a pas joué tout le match de la manière dont on avait prévu", déplore Harrison.

Attention toutefois. Malgré la défaite, tout ne fut pas noir. "Malgré un arbitrage pour moi incompréhensibles, des points laissés en route au pied, des absences en fin de 1re mi-temps, on peut quand même remporter ce match contre une équipe qui va jouer la montée", positive Poitrenaud. "C'est un match de début de saison avec plein d'imperfections. Pas de quoi tirer la sonnette d'alarme mais il faut se remettre au boulot", martèle Beaux.