Bannière
Samedi, 19 Avril 2014
Narbonne en surrégime (L'Indépendant 08/10/12)


 La seconde période aura été un long calvaire pour les Narbonnais.
La seconde période aura été un long calvaire pour les Narbonnais.

On s'est pris à y croire. Croire que le RCNM était capable d'un exploit sur le terrain du LOU, le favori de cette Pro D2, l'équipe qui a attiré Lionel Nallet et Sébastien Chabal, 136 sélections en bleu à eux deux. Mais si 'Caveman' n'était finalement pas titulaire - puni car arrivé en retard à la mise en place, samedi - l'équipe entraînée par Xavier Sadourny a fini par étaler la puissance de ses avants et la classe de ses arrières pour planter cinq essais au final, dont quatre sur la deuxième période. A l'inverse, au retour des vestiaires les Narbonnais n'ont pu ajouter qu'un viatique de trois points à leur prometteuse 1re mi-temps.

Privés de ballons, manquant beaucoup trop de plaquages, ils ont subi en permanence. Et comme, au fur et à mesure du match, le LOU jouait de plus en plus libéré, les essais devenaient imparables. Dans les rangs rhodaniens, trois joueurs auront fait particulièrement mal aux Audois. L'ouvreur Julien Dumora, au coup d'oeil ravageur, a été de tous les bons coups quand il ne les terminait pas lui-même. L'ailier Romain Grosso, déjà meilleur marqueur de Pro D2, a enrichi ses 'stats' d'un essai et de deux passes décisives. Le centre Waisele Sukanaveita, enfin, a mobilisé deux ou trois défenseurs à chaque prise de balle.

Pourtant, les quarante premières minutes avaient été d'un tout autre acabit. Malgré les échecs répétés de Julian Huxley sur pénalité (2/5 à la mi-temps, 3/6 au final), les 'orange et noir' étaient bien dans leur match.

8-0 encaissé

à 15 contre 14...

Dominateurs en touche (trois ballons perdus par le LOU), bien en place en mêlée, ils faisaient plus que jeu égal avec leurs hôtes. Ils ont même pris le large quand Benjamin Beaux a fini dans l'en-but au terme d'une splendide action partie d'une touche bien saisie par Pleindoux. Valentine envoyait sur Etienne qui lançait Kaufana. Le centre redoublait avec son ouvreur, et l'ancien Clermontois, pour sa première titularisation, prenait parfaitement l'intervalle, avant d'être rattrapé à deux mètres de la ligne ! Après un relais de Vunisa, le capitaine Beaux finissait le travail (35e). Ça faisait alors 13-6 pour le RCNM. Mais encore une fois, il ne profitait pas longtemps de cet avantage. Pratiquement sur le renvoi, le LOU scorait à son tour (38e)… Et si les Narbonnais revenaient des vestiaires en supériorité numérique (jaune à Chabal à la sirène), ils encaissaient durant ce laps de temps un 8-0 annonciateur d'une deuxième période à l'opposé de la première, bien loin des espoirs caressés par les Narbonnais. Les vingt dernières minutes ressemblaient même à un long calvaire, avec trois essais lyonnais qui offraient le bonus offensif au LOU, et un bon mal de crâne au RCNM.