Bannière
Lundi, 01 Septembre 2014
Le RCNM pas au mieux (L'Indépendant le 13-10-12)

Peu en réussite au pied, Julian Huxley pourrait laisser le rôle de buteur à Quentin Etienne.  © Ph. L.

1 Une 3e ligne décimée Dans le Cantal, le Racing alignera un 5e troisième ligne centre en sept matchs ! Le jeune William Wavrin (21 ans) succède à l'à peine moins jeune Charles Malet (22 ans), blessé à Lyon, lui-même remplaçant des deux Samoans Vavae Tuilagi et 'Nice' Salavea ! Sans oublier que le capitaine Benjamin Beaux, flanker, a dépanné plusieurs fois à ce poste. En ajoutant Guillaume Borwin (malade) et Jono Jenkins (non qualifié), il manque cinq 3e lignes au RCNM… Qui du coup n'en aligne aucun sur le banc ! 2Tenir la baraque en défense C'était, avant Lyon, la grande satisfaction du début de saison. Sous la houlette de Chris Whitaker, la défense audoise avait fermé les vannes et n'offrait que peu d'opportunités à l'adversaire. Les quatre essais encaissés en 2e mi-temps, dans le Rhône, ont fait sauter quelques certitudes. A tel point qu'à l'issue de ce match, Justin Harrison se demandait s'il ne fallait pas changer de système défensif. Mais l'analyse vidéo a surtout montré une défaillance technique, avec 22 % de plaquages ratés. Face à la verve offensive aurillacoise, il faudra faire mieux.

3 Gare au finish cantalou ! Les Aurillacois sont une véritable machine à scorer (près de 29 points inscrits en moyenne). Mais en se penchant sur la répartition de la marque, on remarque que les dix dernières minutes des rencontres concentrent plus d'un quart de leurs points ! Les Narbonnais, qui ont fini occis à Lyon, devront être particulièrement vigilants en fin de match.

4 Huxley ou Etienne pour buter ?

Christopher Ruiz sur le banc, la responsabilité des points au pied devrait être attribuée une nouvelle fois à Julian Huxley. Sauf que l'ancien Wallaby n'a pas offert, jusque-là, toutes les garanties dans ce domaine. Il a par exemple tourné à 50 % à Lyon alors qu'au moins deux de ses tentatives ratées apparaissaient largement réalisables pour un buteur confirmé. Le temps est peut-être venu de donner les clés à Quentin Etienne. L'ancien Clermontois (22 ans) se sent capable de relever ce défi, lui qui se montre déjà à l'aise dans la conduite du jeu.