Bannière
Jeudi, 31 Juillet 2014
"L'USC ? On se concentre sur nous" (L'Indépendant le 19/10/12)

"L'USC ? On se concentre sur nous"

Le 19/10/2012 à 06h00 par Jérémy Fahner
 Gonçalo Uva estime que le jeu du RCNM est en place.
Gonçalo Uva estime que le jeu du RCNM est en place.  © Ph. L.

Ce sera à quitte ou double. Samedi soir, un peu après 20 h, quand M. Minery mettra un terme au 5e derby audois de l'histoire de la Pro D2, le Racing sera fixé. Soit il rebondira après deux défaites à zéro point, soit il s'enfoncera durablement dans le pessimisme.

Ce derby audois ressemble en effet au match de la peur contre une équipe de Carcassonne quelque peu rentrée dans le rang si l'on s'en tient au classement (10e), mais toujours au contact des équipes de tête (à cinq points du podium). Il faudra pourtant que les Narbonnais n'aient pas les mains tremblantes au moment de pénétrer un Parc des sports qu'on espère bondé et coloré d'orange et noir malgré la pluie annoncée.

Cette météo maussade pourrait d'ailleurs être un acteur majeur du match, et a semble-t-il incité l'USC à retarder l'annonce de son groupe (voir par ailleurs).

"La pluie ? Je ne pense pas que Carcassonne changera de tactique quel que soit le temps. S'il pleut, l'agressivité sera la clé, juge Justin Harrison. Dans ce cas, il faudra se concentrer sur les lancements de jeu".

La conquête sera donc primordiale. Le Racing a souffert dans ce secteur aussi bien à Lyon qu'à Aurillac, et Carcassonne est traditionnellement bien pourvu dans ce domaine.

"Ils sont consistants en touche et en mêlée. On respecte l'USC, mais on se concentre avant tout sur nous", poursuit le 'head coach'. "On a bien bossé la touche cette semaine, dévoile le 2e ligne Gonçalo Uva, conscient d'avoir failli dans ce secteur. Notre jeu est en place".

Enflammer le Parc des sports 
Et si, cette fois-ci, la concentration pouvait durer quatre-vingts minutes, ce serait bien ! Car si le RCNM a la mauvaise habitude de baisser de pied en fin de match, l'USC, elle, finit souvent en trombe ! "A Lyon, il y a certainement eu un problème de concentration, reconnaît Sébastien Buada. Moins à Aurillac". Alors que faut-il faire pour que cette équipe tienne la cadence tout le match, et concrétise enfin ses temps forts ? "Quand on est proche de la ligne, il faut être patient, ne pas tenter des choses impossibles. Et dans nos trente mètres, on est peut-être trop tendres. On doit être plus virulents en défense. Mais depuis Lyon, il y a plus d'implication, de concentration. Des joueurs prennent leurs responsabilités".

Dans un match au cours duquel l'envie jouera un grand rôle, l'implication de chacun sera capitale. Et comme le Racing retrouve un peu de sang frais (voir l'encadré ci-contre), on peut espérer qu'il tienne la baraque et enflamme enfin un Parc des sports qui n'attend que ça.

Quoi de mieux que de le faire un jour de derby ?