Bannière
Mardi, 02 Septembre 2014
Ces Rois mages-là ne sont pas passés inaperçus

PHOTO/J. Lehuby

La paroisse Saint-Bonaventure a décidément la fibre rugby. Après avoir fait le buzz en 2010 avec la campagne illustrée par un religieux en soutane lancé un ballon ovale sous le bras avec le message "Pour Noël, marquez l'essai ! Foncez… à la messe de minuit !", les frères franciscains ont convié trois joueurs du RCNM pour jouer le rôle des Rois mages à l'occasion de la messe des familles, en l'église du couvent Saint-Bonaventure. La maison de Dieu était d'ailleurs trop petite pour accueillir tous ses fidèles, et nombre d'entre eux ont assisté à l'office depuis le parvis, sous un soleil réconfortant.

Le sens de la visite revisitée

Dans le rôle de Melchior, Gaspard et Balthazar, les joueurs du Racing se sont enfin prêtés au jeu après avoir décliné l'invitation par 'timidité' les années précédentes… On se souvient d'ailleurs qu'en 2012, ce sont d'autres rugbymen, les Montpelliérains Aliki Fakate, Alex Tulou et 'Nems' Leleimalefaga qui s'y étaient collés avec plaisir. Cette année, Guillaume Borwin, Manaia Salavea et Vavae Tuilagi ont joué le jeu, avec une ferveur toute particulière pour les deux Samoans, dont une partie des prières a dû être dirigée vers leur île natale. Les Samoa ont en effet été balayées, juste avant Noël, par l'ouragan Evan qui a grandement endommagé l'archipel. Prenant la parole, 'Nice' Salavea a adressé ses vœux à tous, notamment aux plus jeunes, à qui il a fait passer des valeurs de travail et de respect. Les trois compères de la 3e ligne 'orange et noir' ont ensuite quelque peu revisité le sens de la visite des Rois mages à l'enfant Jésus. Au lieu de l'or, de la myrrhe et l'encens, ils ont distribué des poignées de bonbons à tous les enfants présents. Lesquels se sont précipités vers ces Rois mages impressionnants par leur stature, mais tout sourire et se prêtant visiblement avec plaisir au jeu des photos pendant de longues minutes, jusqu'à ce que le parvis désemplisse. Ils ont ensuite mis le cap vers une des maisons de retraite de la ville pour poursuivre leur bonne action en ce jour des Rois. Manaia Salavea a adressé un message empreint de valeurs.


Source : l'indépendant du 7 janvier 2013