Bannière
Dimanche, 20 Avril 2014
Une journée capitale pour la course à la 5 ème place - L'indépendant 08/03/13

PHOTO/Ph. L.

Au-delà du contexte spécial lié au derby, cette 23e journée pourrait permettre au Racing de recoller au peloton des qualifiables.Jamais derby de l'Aude n'avait connu un enjeu aussi fort, sportivement parlant. Depuis l'accession de l'USC en Pro D2, à l'orée de la saison 2010-2011, les Carcassonnais ont pris l'habitude de recevoir leur rivaux narbonnais au match retour, et de figurer dans le haut de tableau. Pour eux, le contexte n'a pas changé. Septièmes à deux points de la 5e place, la dernière offrant le sésame pour les demi-finales, les Canaris sont toujours en phase avec leur objectif. Ce qui est nouveau, c'est que le Racing se trouve dans le roue des joueurs du duo d'entraîneurs Labit - Beltran, tous deux longuement passés par Narbonne. A bonne distance, certes (neuf points) mais en affrontant - et en battant - ses rivaux direct, le RCNM gomme de semaine en semaine l'écart qui le sépare du Graal. Il était de quinze points à la 18e journée, de onze à la veille de battre Lyon (21e journée).

Le plein de confiance

Cette 23e journée est l'occasion de frapper un grand coup en ce sens. Quatre équipes parmi les six premières au classement actuelles se rencontrent : La Rochelle (67 points, 2e) accueille Aurillac (61 points, 6e) et Brive (63 points, 4e) reçoit Tarbes (61 points, 5e)… Quels que soient les résultats de ces deux confrontations, le vainqueur du derby audois fera une superbe affaire mathématique. Les Narbonnais en sont bien conscients, eux qui vivent "chaque match comme une demi-finale" (Valentine). La situation est quasi identique pour Carcassonne, à la différence près que l'USC a toutes les chances de réintégrer ce fameux Top 5 en cas de succès. Le moindre faux pas est donc à proscrire du côté narbonnais et le déplacement dans l'Ouest audois semble, avec celui qui les enverra à Albi, le plus difficile à négocier. "On connaît tout leur potentiel. On n'oublie pas qu'ils sont quatre places devant nous. Physiquement, ils seront à la page. A nous de mettre au moins autant d'intensité que face à Aurillac", somme Sébastien Buada. Forts de leurs quatre victoires de rang, ses joueurs iront en tout cas à Domec avec le plein de confiance. Trop ? "Non, il n'y a pas d'excès de confiance. Il nous reste encore beaucoup de travail. Il faudra maîtriser le côté émotionnel. Contre Carcassonne, c'est facile de perdre un peu de concentration", prévient Justin Harrison. Et par ricochet un match, ce qui mettrait probablement fin aux illusions des 'orange et noir'. Entre Audois, le combat fait rage pour arracher la 5e place. Un des deux y parviendra-t-il ?