Bannière
Lundi, 28 Juillet 2014
Buada :"Contre performance collective" - 18/03/13

Le Racing est retombé dans ses travers face au PARC.Le Racing est retombé dans ses travers face au PARC. PHOTO/© D.R

Samedi, la faillite a été générale dans les rangs 'orange et noir'. Le PARC ne s'est pas fait prier pour s'engouffrer dans la brèche et remporter un match que le Racing ne méritait pas de gagner (28-22). Le retour sur terre a été brutal samedi soir pour le Racing. Habitué à gagner (cinq victoires de rang) et surtout à produire un jeu plaisant et efficace, il est retombé dans des travers qu'on avait oubliés. On s'est cru revenus à l'automne dernier, à l'époque où les Narbonnais, balbutiant leur rugby, cherchaient encore la bonne formule et une bonne dose de confiance. Alors, que s'est-il passé ? "Je ne sais pas trop comment l'expliquer, avouait Sébastien Buada samedi soir. L'équipe était sur une bonne dynamique et on ne s'attendait pas à voir ce visage ce soir. On n'a pu faire trois temps de jeu de tout le match, cette équipe d'Aix nous a bougés. Ils ont scoré à chaque fois qu'ils sont venus dans notre camp en 1re période alors qu'ils étaient face au vent"... Nourri par les approximations et les erreurs des Septimaniens, le PARC ne s'attendait sûrement à être à pareille fête dès l'entame. Les quarante premières minutes ont gorgé les Provençaux de confiance et ont mis le RCNM à l'envers. "On démarre très mal et on les a mis dans une situation d'euphorie. Ils se sont engouffrés dans la moindre de nos erreurs", analyse très justement Thomas Poitrenaud.

Poitrenaud : "On en a tous fait une"

Il y a toutefois eu vingt minutes de mieux, de la 15e à la 35e. Sans s'affoler, le Racing est revenu grâce à un bel essai de Charles Malet et au pied de Ruiz, passant un 14-0 aux Aixois (de 3-12 à 17-12). Peine perdue. A la sirène, Aix marquait son 3e essai sur une touche à 5 m et repassait devant (19-17). "Cet essai nous fait mal car s'ils étaient restés à - 5, ça les aurait obligés à se découvrir en 2e période", poursuit l'arrière 'orange et noir'. Au lieu de ça, le Pays d'Aix s'est contenté après la pause de gérer son pécule, utilisant le vent pour occuper le terrain et réussir quelques pénalités héritées des nombreuses fautes narbonnaises. "On était plutôt bon en touche et là on a perdu x ballons. La mêlée était performante, on a pris je ne sais combien de pénalités. Je crois que je n'ai pas raté un ballon haut en 25 matchs, là je fais un en-avant de benjamin. On en a tous fait une, et tous en même temps. Rien n'a fonctionné", se désole Poitrenaud. "La contre-performance a été collective", résume Bubu. On l'aura compris, la déception est grande dans les rangs narbonnais, surtout après une si longue série positive. "On était habitués à faire des belles choses. Perdre c'est une chose, mais perdre de cette façon-là…" peste Poitrenaud. Il faudra pourtant digérer ce revers, car c'est maintenant le leader 'Oyo' qui se profile. "On va panser nos blessures et repartir de l'avant pour affronter Oyonnax. Il faudra retrouver le niveau de jeu qui était le nôtre il y a quinze jours ou sur la 2e mi-temps à Carcassonne", espère le coach des trois-quarts.