Bannière
Vendredi, 25 Avril 2014
RCNM : turnover massif pour aller à Massy

PHOTO/Ph. Leblanc

Déçus d'avoir laissé filer leur dernière chance d'accrocher les demi-finales en ne parvenant pas à se défaire des griffes biterroises (22-22 samedi dernier), les Narbonnais doivent malgré tout finir le championnat. Il reste deux rencontres à jouer pour lesquelles il va falloir puiser une motivation quelque peu envolée en même temps que les dernières illusions 'orange et noir'. Par conséquent, les entraîneurs ont largement modifié le groupe des 23 joueurs appelés à faire le déplacement en Ile-de-France. Ils comptent sur les nouveaux venus - des jeunes, des revanchards et des joueurs revenus de blessure - pour maintenir la dynamique narbonnaise. "Je me répète, mais depuis novembre, nous n'avons pas fait un seul match sans prendre au moins un point", souligne Sébastien Buada.

Six changements

Dans le XV de départ, on note ainsi six changements qui touchent toutes les lignes hormis la charnière Valentine - Etienne, reconduite. Les deux joueurs sont alignés en 9 et 10 d'entrée pour la 6e fois de la saison. Partout ailleurs, donc, c'est le grand chambardement. En première ligne particulièrement puisqu'elle est entièrement renouvelée. Les piliers Petit et Neveu, blessés, laissent leur place à Fichten et Harmse, qui fait lui-même son retour après trois matchs sur le flanc. Au talon, Joachim Algisi va permettre à Sunia Vuli de souffler. Le Fidjien a enchaîné vingt titularisations de suite, un record cette année au Racing, partagé avec Thomas Poitrenaud. En 2e ligne, Gonçalo Uva revient de suspension et prend la place de Nic Strauss, lui aussi très sollicité (21 titularisations sur les 23 derniers matchs). Il formera l'attelage avec Josh Furno. Les deux internationaux sont alignés côte à côte pour la 1re fois depuis... la 2e journée ! En 3e ligne, Charles Malet prend la place de Vavae Tuilagi tandis que Guillaume Borwin s'installe sur le banc, lui qui avait disparu des radars depuis l'arrivée de Jono Jenkins. Dans la ligne de trois-quarts, Jo Ravulovulo reprend sa place au centre à la faveur du retour de Brendan Hegarty à l'aile. En ultime sentinelle, Julian Huxley soulage Poitrenaud, en proie à un genou récalcitrant. Sur le banc, même tendance avec les présences du Reichel Thibault Cazes, de Guillaume Borwin et de Sébastien Régy. George Marich, qui faisait office de 5e pilier droit à l'orée de la saison, enchaîne une 4e présence consécutive sur la feuille de match. Ce turnover sera-t-il suffisant pour mettre à mal une formation massicoise accrocheuse bien que reléguée ou presque ? On l'espère dans le staff narbonnais, qui veut oublier l'échec biterrois. "Si on gagne les deux derniers matchs, on terminera certainement 6e. Cette place validerait tout ce qu'on a fait cette année", évoque Buada. Vuli, Neveu, Petit, Strauss et Tuilagi étaient tous titulaires samedi dernier. Le talonneur fidjien sera sur le banc, les autres ne font pas le déplacement dans l'Essonne