Bannière
Lundi, 28 Juillet 2014
Droit de réponse de Régis Sonnes

Régis Sonnes publie un droit de réponse aux propos  de l'entraîneur rochelais Serge Milhas suite à ses réactions lors du match,  dans la presse et sur l'antenne de France 3.

Vous étiez venus à La Rochelle pour faire un coup, comment expliquez-vous le déroulement de ce match ?
On savait que c'était une grosse équipe avec de bonnes individualités et une forte densité physique. Malgré une bonne entame de match nous avons été pris sur l'agressivité. L'équipe a réussi à inverser cette pression en milieu de première mi-temps sans arriver à concrétiser ses temps forts. Puis il y a eu ce deuxième essai encaissé où Joachim Algisi se blesse sur l'action et ce contexte malheureux de mêlées simulées qui ont généré des tensions sur le terrain et hors du terrain.


A ce propos, Serge Milhas a eu des mots très durs envers vous en déclarant que tout ceci était prémédité. Que souhaitez-vous lui répondre ?
Mr Milhas nous assimile à des tricheurs. Il ne s'est d'ailleurs pas gêné pour m'agresser verbalement et me menacer physiquement dès le premier changement sur coaching de Bastin pour Sione, à un moment du match où le rapport de force en mêlée était relativement équilibré.
Je suis Gersois, tout comme Messieurs Milhas, Broncan ou Brunel. Ils vous diront tous que, pour un gersois, la mêlée est sacro-sainte dans le jeu du rugby et, qu'un bon gersois ne la galvaudera jamais. Vous imaginez bien, dans ce contexte, que je ne peux pas supporter ce type d'insinuation. Compte tenu des circonstances, je souhaiterais savoir ce qu'aurait fait Mr Milhas sans ses deux talonneurs.
Une règle a été mise en place pour sauvegarder l'intégrité physique des joueurs, j'aimerais lui demander quand, lors de ce match, cette règle nous a avantagés. Que Mr Milhas réfléchisse à deux fois avant de s'exprimer. Si je pars dans l'optique de simuler des mêlées, je ne sors pas mes deux talonneurs, il m'en faut bien un pour procéder aux touches et être un minimum performant en conquête, surtout quand mon équipe est menée par quatorze points d'écarts ! D'ailleurs, si Joachim Algisi n'est pas blessé, pourquoi rate-t-il un placage facile sur le joueur Rochelais qui marque le deuxième essai ? Probablement pour mieux simuler. Allons donc ! Ces deux blessures, en première ligne, nous ont handicapés alors que nous tenions la pression en mêlée. Thibault et Joachim se sont blessés sur d'autres phases de jeu que la mêlée, alors quelle était notre stratégie ou notre intérêt ? Je le lui demande.
Il m'a été rapporté que Mr Milhas s'était directement adressé à certains de mes joueurs lors du match dans des termes qui vont au-delà de ce qui est acceptable. J'aimerais dire à ce monsieur, qui semble tant attaché à l'image du rugby, que ce type de comportement, s’il est avéré, est aussi extrêmement dommageable pour notre sport.