Bannière
Mercredi, 30 Juillet 2014
"Nous avons fait le choix de l'ambition"

A. N. , paru dans l'Indépendant

La présence de grosses écuries comme Agen, Toulon, le LOU, le Métro Racing, ou encore Béziers et Pau, n'effraie pas le président de la SASP du Racing. Bien au contraire, les ambitions affichées sont réaffirmées. Le RCNM veut jouer les tout premiers rôles en Pro D2. Gilbert Ysern ne fait surtout pas marche arrière ! "C'est vrai, quand on voit le niveau du prochain championnat de Pro D2, on peut penser que c'est assez gonflé d'avoir annoncé très vite que l'on va viser le titre de champion de France la saison prochaine..." Pour autant, le président de la SASP maintient son discours et les mêmes ambitions : "Le côté positif, c'est que l'on va évoluer dans un très beau championnat. Un championnat où l'on va faire partie des bonnes équipes, un championnat au sein duquel, à la différence des années passées, on ne se contentera pas d'ambitions très limitées. Nous aurons une bonne équipe, et quand on a une bonne équipe, il est logique de viser les toutes premières places. Mais, attention, trouver ce championnat très intéressant ne veut pas dire que l'on accepte de porter le deuil du Top 14. Car, le Top 14, on veut y revenir, et le plus vite sera le mieux. On se doit donc d'avoir des ambitions".

Quant à lier la logique sportive à la logique financière, en regard de quelques très gros budgets annoncés (à l'instar de Toulon ou du Racing Métro), "je constate que la réussite, cette saison, était du côté de Auch et de Dax..."

Les ambitions affichées et réaffirmées, ils les justifient également pour "les supporters. Et bien entendu pour les joueurs. Les carrières ne sont pas très longues, et ceux qui sont restés fidèles au Racing doivent se remobiliser tout de suite sur un véritable objectif. Il est difficile de demander à des joueurs professionnels d'être ambitieux en leur proposant de se projeter à trois ans..." Viser un titre, ou encore une place en demi-finale d'accession, sont évidemment de véritables objectifs, "notre ambition, au risque de se répéter, est clairement de réussir. Nous avons fait le choix de l'ambition..." "Pas de trahison"

Choix de l'ambition sportive donc pour le club, mais aussi des choix sportifs divergents pour certains joueurs qui ont décidé d'émigrer sous d'autres cieux, y compris celui dont on espérait qu'il resterait malgré tout narbonnais, Dwayne Haare : "Dans mon for intérieur, je savais qu'il n'y aurait pas 100 % de réponses positives. Dwayne, par exemple, étai sincère quand il disait que ce serait Narbonne ou les Waratahs, mais peut-être que la proposition des Waratahs n'était pas aussi intéressante que ce qu'il croyait. Ensuite, il y a une logique professionnelle, et le travail des agents. C'est comme ça que Dwayne a été amené à faire le deuil de Narbonne pour prendre une décision en fonction d'une proposition plus intéressante. Chacun suit son chemin, et Dwayne suit le sien. Pour moi, il n'y a pas de trahison. Je ressens la même chose pour Andrew (Springgay)".

Il évoque également les cas de Ducalcon et Rofes, "Je les comprends, car le choix d'évoluer en deuxième division, pour un joueur professionnel, n'est pas évident, c'est compliqué et il faut bien l'admettre. Mais finalement, ne resteront que ceux qui ont vraiment envie de rester parmi nous... Et si nous attendons encore quelques réponses (ndlr : Bouquié, Planté et Van Rensburg), je dirais maintenant qu'il y a effectivement un temps pour se poser des questions, mais il y a aussi un temps pour apporter les réponses."

Arniaud, l'autre centre du RCT :
Décidément, le muguet fleurit sur le parking du parc des Sports. Entendez par là, celui qu'arborent les voitures des sociétaires du RCT qui ont décidé de rejoindre le Racing pour les deux prochaines saisons. Ainsi, quelques jours seulement après George Kutarashvili, c'est au tour de Frédéric Arniaud de parapher son contrat en faveur du RCNM.
Arniaud, un centre de 25 ans, tout d'abord passé par le foot (il était stoppeur ou libero) avant de faire le choix du sport-roi à 17 ans, "j'ai suivi des copains, il y avait aussi l'ambiance et une véritable convivialité dans le milieu du rugby que je ne retrouvais plus dans le football..." Formé à Toulon, il n'a donc connu que le seul RCT où il a très vite bénéficié d'un contrat Espoir, avant un contrat pro voici quatre ans.
Plus de 20 matches de Top 14 voici deux ans, une dizaine seulement l'an passé en Pro D2. "Quand les valeurs d'un club ne correspondent plus à mes valeurs personnelles, il vaut mieux partir."
Frédéric Arniaud ne partage donc pas toutes les options toulonnaises, "même si cela m'a donné la chance de croiser Umaga et de jouer à ses côtés."
Ce plaisir qu'il ne ressent plus du côté de la Rade, c'est à Narbonne qu'il vient le chercher désormais, "Doudou (David Douy) ne m'a dit que du bien de Narbonne, et je sais qu'il a toujours regretté un peu d'être revenu à Toulon... Je ne lui ai pas encore dit que je venais ici, je le lui ai caché" s'excuse-t-il presque, persuadé que Douy aimerait être à sa place en ce jeudi.
Accusant 96 kg sur la bascule pour 1 m 80 sous la toise, ce centre aux qualités physiques indéniables est de surcroît bon buteur, "mais il y avait Pierson et Quesada", dispose d'un bon jeu au pied, et ne rechigne pas en défense, "avec Doudou, on a pris du plaisir ensemble dans ce secteur".
Copain avec Kutarashvili, il se prépare déjà à "son" retour à Mayol, "j'assurerai..." Après Kaufana, Trenkel, Bastin et Martial, Genevois, Kutarashvili et De Waal, il est la 8 e recrue.

A savoir...
Willem de Waal : l'ouvreur et buteur des Cheetahs devrait être narbonnais. "Son contrat est signé, il a même été adressé à la Ligue, seule manque la lettre de sortie. Pour nous, c'est acquis. J'ai eu dernièrement le joueur au téléphone, il a envie de venir à Narbonne".

Juani Gauthier : avec le jeune centre argentin, les discussions sont bien avancées, "la piste est sérieuse. Rien n'est fait, mais autant le joueur nous intéresse, autant il est intéressé pour venir à Narbonne". International A, le sociétaire de l'Hindu Club participe actuellement à la Coupe du Monde des Nations B en Roumanie, compétition qui met aux prises Italie A, Argentine A, Espoirs Sud-Africains, Roumanie, Géorgie et Namibie.

Recrutement : "Nous ne ferons pas un recrutement tapageur, excepté De Waal, et Gauthier s'il venait à nous rejoindre, c'est évident", affirme Gilbert Ysern, "le but étant plutôt de disposer d'un effectif de 30 à 32 joueurs professionnels, des joueurs susceptibles d'affronter la Pro D2".

Staff : Philippe Arnau (pour la préparation physique) et Anton Hill (manager) conservent leurs rôles.
Avec Régis Sonnes et Laurent Balue, et un manager associé, Gilles Belzons, le duo est devenu trio, "ce sont des mecs supers. Ils véhiculent de bonnes valeurs et ils s'entendent remarquablement. Ils ont toutes les qualités pour réussir".

Attente : Haare vient de signer à Bayonne. Il devrait être rejoint à l'Aviron par Springgay.
Exit également Rofes (Castres ou Montpellier, voire Albi) Ducalcon (Castres) et Mololo (en contact avec Auch). Le club attend désormais les réponses de Bouquié (ce serait en bonne voie), Planté. Sans oublier la proposition qui va être faite à Van Rensburg.