Bannière
Mardi, 29 Juillet 2014
Le Racing en reconquête

Ch. P. , paru dans l'Indépendant

Vendredi soir, à l'occasion de la présentation de l'effectif du Racing pour la saison 2007/2008, l'entraîneur Régis Sonnes a rappelé les grandes lignes établies pour affronter la Pro D2.

 

Les valeurs véhiculées par le rugby, c'est le truc en vogue en ce moment.
Un monde enchanté, où le courage, le don de soi, la solidarité, la générosité sont érigés en vertus cardinales par tous les annonceurs et communicants, à l'occasion de la Coupe du monde.
La réalité est bien entendue tout autre. En tout cas plus complexe. Le Racing l'a appris à ses dépens la saison dernière.
Il fêtait son centenaire en même temps qu'il se perdait corps et âme dans les profondeurs du classement du Top 14, incapable d'éviter la descente en Pro D2.

Une saison en enfer.
Vendredi lors de la présentation officielle du nouvel effectif au public, le douloureux souvenir de l'exercice précédent flottait encore entre les mots. "On a fixé une ligne de conduite aux joueurs, basée sur des valeurs fortes. Celui qui s'en éloignera sera immédiatement exclu", a prévenu le président Gilbert Ysern.

Mission
L'entraîneur Régis Sonnes, qui s'est dit "ravi d'être ici ce soir et de la confiance renouvelée", a parlé de "redonner des couleurs, de la fierté et de remettre le club là où il était". Pour cela, l'ancien troisième ligne veut s'appuyer sur ce qui "a caractérisé le Racing pendant 100 ans". C'est à dire son âpreté au combat. "Il faut que les équipes qui viendront au parc des Sports et celles qui nous recevront, se disent que jouer contre Narbonne, c'est très compliqué", a-t-il précisé.
La tâche ne s'annonce pas aisée. Car le championnat de Pro D2 n'a jamais été aussi relevé. Et puis aussi parce que les "orange et noir" vont être attendus au coin du bois.
"En descendant du Top 14, nous sommes une équipe qui a un statut. Elle se doit de gagner, c'est donc l'équipe à battre. Dans tout ce que nous entreprenons à l'entraînement, nous voulons instaurer un état d'esprit de vainqueur. Quoiqu'il arrive, il faut arriver à vaincre", a-t-il poursuivi.
Régis Sonnes et ses troupes se préparent au défi de la Pro D2. "Ma mission", a lâché l'entraîneur. Jusqu'ici tout va bien.