Bannière
Mercredi, 16 Avril 2014
Colomiers Narbonne le 04/10/2008

Colomiers, Stade Michel Bendichou

Colomiers et Narbonne font match nul 15 à 15 (mi-temps 9 à 9)

Spectateurs : 3 500 environ
Temps : Frais, vent nul
Pelouse : Bonne
Arbitres :

- Terrain : Cyril Lafon
- Touches : Gérard Gacon, Jean-Michel Schutz
- 4ème et 5ème arbitre :
Julien Carrere, Christophe Desbets
- Délégués : Joël Bernard, Robert Antonin
- Juges d'enbut : Jérôme Lamirand, Sébastien Cloute

LES POINTS

Colomiers : 4 pénalités (2e, 34e, 63e, 76e) et 1 drop (14e) de Pujo

Narbonne : 5 pénalités de Janisson (22e, 27e, 32e) et Ruiz (60e, 73e)


LES SANCTIONS

Colomiers : Néant

Narbonne :  Néant


LES EQUIPES

Colomiers : Saout  – Majesté (Tidjini, 13e), San, Vicente, Rey (Duffau, 60e) - (o) Pujo, (m) Sale-Canne (Bertin, 59e) – Bortolaso (Friand, 59e), Tourtoulou, Berneau (cap) – N. Spanghero (Cholley, 64e), Memain – Roux, Laurent (Rioux, 52e), Turini (Resseguier, 64e) 

Narbonne : Chevtchenko – Regy, Hegarty (Grammatico, 60e), Kaufana, Griffoul – (o) Janisson (Ruiz, 52e) - (m) Buada (cap) – Taussac (Salavea, 74e), Beaux, Madaule – Voves, Coste (Bourdin, 22e) – Hooper (Cartier, 52e, puis Hooper, 78e), Algisi (Gonzales, 59e), Martinez (Harbut, 44e)


EVOLUTION DU SCORE

3-0, 6-0, 6-3, 6-6, 6-9, 9-9 (Mi-temps)

9-12, 12-12, 12-15, 15-15 (Fin du match)


LES REACTIONS

Guillaume Taussac : « On mérite les quatre points au regard de la physionomie de la rencontre. Mais encore, par manque d’application dans le dernier geste, on laisse échapper des occasions franches. Malgré tout, nous avons commis moins de fautes que lors des rencontres précédentes. Notre conquête a été meilleure et nous avons contesté de nombreux ballons au sol. Nous sommes dans le vrai, surtout quand on voit que Lyon et Béziers ont encaissé 30 et 40 points ici. »

Richard Crespy : « Nous avons été beaucoup plus propres sur les séquences défensives. Cependant il nous a manqué de la stabilité en mêlées fermée sur nos introductions. On perd deux mêlées importantes en fin de match. Cette possession de balle nous aurait permis au moins d’occuper leur camp. Il y avait des solutions au large mais nous n’avons toujours pas su les trouver, a part sur ces deux occasions franches d’essai. Il a de l’envie, des occases, on progresse : on gagne en maturité. »